Je vous rapporte la naissance de la tasse "Mobil". Naissance que j'ai vécue "plein pot" en 1972. C'est sa véritable histoire.

 Arrivant en droite ligne de mon Nord natal, "j'ai atterri" rue d'Alésia à Paris. C'est là que s'activait "l'Atelier 24" dirigé par deux graphistes associés, Claude Maurel et Claude Niclas. Je devenais donc le troisième dessinateur, mais non associé. Juste à côté, il y avait un certain Jean-Michel Nicollet, devenu depuis dessinateur de bandes dessinées.

 Un jour, il y a eu un affolement au studio. Il fallait d'urgence créer un motif floral destiné à un support de cuisine (sans savoir lequel) pour "un gros client budget", lequel client avait choisi l'Atelier 24 pour le représenter à un concours hors norme. 

Après plusieurs esquisses, rien de convaincant ne sortait du studio. Et puis, l'échéance arrivant, Claude Maurel a décidé tout à coup de m'envoyer présenter cette fleur à pétales, le fameux "dessin merdique" que j'avais "pondu" sans conviction d'après son premier jet et même pas fini !! Selon lui, il était honteux de présenter un projet bâclé de la sorte, d'autant plus que la concurrence était acharnée avec des très beaux dessins fignolés à l'appui... 

Bref, depuis, des glaciers ont fondu et aujourd'hui les collectionneurs semblent s'arracher cette toute simple tasse Mobil pourvue d'un tout simple dessin né d'un manque d'imagination notoire ! 

Je me souviens forcément de l'hôtel Intercontinental à Paris où l'on m'a accueilli. C'est le directeur en personne qui a réceptionné le paquet devant moi. Et en se dirigeant vers la salle d'exposition pour y découvrir le dessin, il n'a pas pu s'empêcher de sourire en ajoutant quelques quolibets à l'égard de notre équipe s'assurant au passage que je représentais bien l'Atelier 24, sinon l'auteur lui-même... 

...Bien plus tard, c'est en se tordant de rire que Claude Maurel m'a appris joyeusement qu'on avait retenu "mon dessin de merde" pour Mobil, s'était-il esclaffé ! 

Ce jour-là, avec les deux "Claude", Maurel et Niclas, j'ai ri aussi et nous avons bu un bon coup pour cet événement... totalement inattendu. J'ai cru un moment que les deux associés plaisantaient jusqu'à ce que je découvre les fameux bons d'essence/cadeaux des stations Mobil où j'ai pu voir tout étonné "mon" dessin et, du coup, commencer à gagner des tasses !!... une tous les 10 points... Imaginez le nombre de pleins !  

 Jean-Charles Meunier.

station Mobil

tasse et mug Mobil JCM précisions :
- 1964 :  le  logo MOBIL  a été conçu. L'homme est un américain né en 1931, du nom de Thomas Geismar.
 - L'idée  d'utiliser l'O rouge dans le logo a renforcé le concept de la célèbre compagnie.                                                                                                                       

Les plaques émaillées et les pompes à essence faisaient  partie du paysage citadin et villageois français.  Elles "fleurissaient" un peu partout dans les années 1960/1980. On pouvait y observer presque toujours le cheval ailé Pégase avant que le logo lui-même ne vienne "fleurir" des tasses, des mugs, des poivrières, des salières ou autres moutardiers...


- 1972 : J.Roudil est chargé par la société Mobil de trouver une accroche pour  une nouvelle campagne publicitaire Mobil. Il propose idées, croquis et quelques esquisses à l'Atelier 24 à Paris. Il en ressortira de l'Atelier ce dessin "à plat".
- 1973 : 10 points amassés donnaient droit à une tasse.

tasses Mobil tirées "à plat" sur cartonnade